17 Article 1 de l’ordonnance. Les représentants ont recommandé à plusieurs reprises (en 1996-1997, 2003-2004, 2011-2012) que les écoles puissent offrir aux enfants, étrangers comme japonais, une éducation leur permettant de découvrir la diversité culturelle constitutive du monde. 13 “Kawasaki-shi gaikoku-jin shimin daihyôsha kaigi jôrei, jôrei 25-gô” (“Ordonnance n° 25 du 3 octobre 1996 relative à l’Assemblée représentative des citoyens étrangers de la municipalité de Kawasaki”). Le second point concerne les évaluations par les représentants étrangers des réponses politiques apportées à leurs demandes. Situation pastorale des étrangers au Japon. Les propositions du rapport final présentées à la fin de chaque session (chaque année jusqu’à la 3e session qui a eu lieu d’avril 2000 à mars 2002) recouvrent une grande variété de mesures, dont certaines ont déjà été mises en œuvre. 8À la fin de l’année 2011, la population de Kawasaki atteignait les 1 430 000 habitants, plaçant la ville en 8e position au Japon, si l’on exclut les 23 arrondissements de la ville de Tokyo. 10L’ARCE prit la forme d’un organisme consultatif auprès du maire. Chercher une école de langue par région : Le ministère japonais de la Justice a communiqué les chiffres de l'immigration au Japon. La vie est un peu moins coûteuse au Japon, environ 12 %. Le premier alinéa de l’article 14 de cette ordonnance stipule : “Aucun individu ne doit se voir refuser sans raison légitime l’accès à un logement en location privée ni à une résidence stable, pour cause de son âge, d’un handicap, de son origine, etc.”. Mais la situation évolue au niveau local. Selon des officiels, cette augmentation est justifiée par le nombre croissant d'étudiants et de stagiaires techniques. 18 Articles 2 et 5 de l’ordonnance. Des centres de tests dans les aéroports japonais dès septembre ? Pour les Japonais, ce raccourci usuel porte d'ailleurs un sens parfois péjoratif. 21Au début de la création de l’ARCE, la discrimination au logement dans le parc locatif privé était encore très répandue. Aujourd’hui, la ville de Kawasaki peut présenter aux étrangers des sociétés qui se portent garantes pour eux lors de la recherche d’une location. Cinq ans après l’Accord de Paris, quel est le bilan ? Le système actuellement mis en place intègre la proposition de l’ARCE et permet aux étrangers âgés de 18 ans révolus, résidant depuis trois ans minimum au Japon et trois mois au moins dans la ville de Kawasaki, de participer aux référendums locaux. Malgré l’absence de définition juridique sur la question, le gouvernement japonais s’est prononcé en 1953, déclarant : “La nationalité japonaise est un prérequis pour tout poste de la fonction publique relevant de l’exercice du pouvoir public ou participant à la construction nationale”, exigeant ainsi que la nationalité japonaise soit obligatoire pour les fonctionnaires des administrations locales. Cette suppression reste cependant partielle, les étrangers ne pouvant pas être promus à un poste de direction. 10 Les Coréens zainichi (Coréens du Japon) sont les Coréens ayant immigré au Japon avant la Seconde Guerre mondiale et qui n’ont pas été rapatriés vers la Corée en 1945. La mer joue un rôle extrêmement important dans la vie et l'économie japonaises. En 1998, ces services d’informations pour étrangers distribuant des brochures en langue(s) étrangère(s) furent implantés dans les 7 mairies d’arrondissement de la ville de Kawasaki, au sein des bibliothèques et des centres culturels. Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement. Fêtes de Noël en France : ça sent le sapin pour les expatriés ! 36L’ARCE de Kawasaki, créée par ordonnance municipale, a été une initiative pionnière au Japon qui a mis en place des dispositifs novateurs assurant la participation politique des résidents étrangers. 34Dans la ville de Kawasaki s’est mis en place un processus d’élaboration de mesures politiques fondé sur la prise en compte des propositions d’une Assemblée représentative des résidents étrangers. L’ordonnance interdit la discrimination pour l’accès au logement, non seulement pour les étrangers mais aussi pour d’autres catégories de personnes. Après une ou deux réunions, les thématiques sont définies et des groupes sont mis en place pour chacune d’elles. Comme on l’a vu précédemment, les oldcomers coréens zainichi avaient déjà exigé de la municipalité l’abolition de pratiques discriminatoires. Parmi ces résidents figurent 12 766 Sud-coréens, 11 131 Vietnamiens et 10 119 Chinois. On note une hausse de 26,1 % pour les ressortissants vietnamiens, qui représentent le plus grand nombre parmi les stagiaires techniques en 2018. 20L’une des questions prioritaires pour les représentants est d’éliminer les discriminations à l’encontre des résidents étrangers. 14 Le Code de l’autonomie locale est basé sur le chapitre 8 de la Constitution du Japon. Il est pourtant difficile de différencier physiquement les étrangers oldcomers des Japonais. Au niveau communal, ce n’est pas le maire qui établit les “ordonnances locales” mais l’assemblée municipale. Il est membre depuis 2008 et président depuis 2010 du Comité consultatif relatif aux mesures pour la coexistence multiculturelle de la ville de Kawasaki. En réalité, pour les nombreux représentants dont le japonais n’est pas la langue maternelle, il n’est pas aisé de comprendre, en langue japonaise, l’accumulation progressive des propositions et les efforts déployés par la municipalité pour les intégrer. Cependant, quel que soit le niveau de l’école de langue, elle ne pourra pas offrir ce qu’apporte une école d’art : l’interaction avec les étudiants japonais et la vie au Japon. Je souhaite avancer deux propositions. En 2006, le ministère des Affaires intérieures et des Communications (sômushô), dont dépendent les autorités locales, s’appuya sur les consignes du rapport intitulé “Les étrangers en tant que résidents locaux”, pour encourager l’élaboration d’un plan pour la promotion de la coexistence multiculturelle au sein des communautés locales (Plan for Multicultural Coexistence Promotion in Local Communities) devant servir de modèle aux départements et aux villes désignés par ordonnance gouvernementale3. Pourtant, au moment de la rédaction du contrat de location, il n’est pas rare que le propriétaire le fasse annuler s’il découvre que les futurs locataires sont coréens, même si leurs moyens financiers sont suffisants. Les étrangers doivent, pour devenir représentants, remplir les conditions suivantes : être de nationalité étrangère, avoir au moins 18 ans et résider à Kawasaki depuis plus d’un an. En 1997-1998, l’ARCE recommanda la mise en place d’un système public de garant. Ceux qui se portent candidats individuellement sont sélectionnés en fonction de leur motivation ou de leur expérience. Lorsque l’on lit les comptes rendus des délibérations, on observe une certaine difficulté à différencier les propositions passées des propositions nouvelles, surtout à propos des sujets qui préoccupent le plus les représentants, à savoir la manière de procurer des informations aux étrangers et l’éducation à l’interculturalité. Remboursement du permis travail, le choix de l’ADFE, Ananda Idris, témoin privilégié de la relation Indonésie - France, Le Ministre Franck Riester en visite officielle à Singapour, Rencontre avec Laurence Auer, ambassadrice de France en Roumanie, Le développement durable à HEC Montréal : témoignage d’un alumni, L’IÉSEG renouvelle son programme Grande École, L’EM Normandie : « c’est comme intégrer une grande famille », ESPOL : l’école multilingue qui prépare aux métiers de l’international, Coronavirus : Pikotaro met à jour son hit musical, Japon : 200 000 yens en espèces pour les ménages dans le besoin, Une galerie d’art contemporain parisienne expose à Tokyo, Le Château Ambulant : le livre inspirant Miyazaki réédité en France, Une B.A pour le prochain film de Makoto Shinkai, Weathering with you, Libération sous caution acceptée pour Carlos Ghosn (médias), Un fantôme japonais dans la salle de bain (vidéo), Kyoto : cours de yoga gratuit dans une ancienne maison japonaise, Le LFI Tokyo recherche des accompagnateurs de bus, Fin de la polémique, la statue "Sun Child" sera retirée de Fukushima, Un Américain urine sur un passager japonais en plein vol, Belgique-Japon : le trailer du match par la FIFA. Il stipule l'organisation et le fonctionnement des collectivités locales ainsi que la relation entre l’Etat et les collectivités locales, en application du principe de l'autonomie locale. Le terme Zainichi (在日) désigne littéralement « ceux qui résident au Japon » et ne s’applique donc pas uniquement aux seuls Coréens mais bien à tout résidant au Japon à long terme sans avoir la nationalité japonaise. 1Dans le processus d’édification d’une société multiculturelle, quelle peut être la place de la participation des résidents étrangers à la vie publique, participation qui promeut leur reconnaissance et une répartition plus égalitaire des pouvoirs ? Mais, au fur et à mesure, en raison de l’aspect redondant des thématiques dont souhaitaient débattre les représentants et de l’allongement croissant du temps consacré aux délibérations, l’ajournement du traitement de certaines propositions est devenu fréquent. En effet, parmi les résidents étrangers au Japon, le nombre de stagiaires techniques s'élève à 328 360 et celui des étudiants à 337 000, soit une hausse respective de 19,7 % et 8,2 %. Le rapport qui en émana en 2004 insistait sur la nécessité de reconnaître les étrangers en tant que “membres à part entière de la société2”. 9 L’auteur fait des recherches sur la participation politique des étrangers en France et au Japon. 22 Kiyoshi Takahashi (dir.) Si le Japon contemporain est bien une société multiculturelle, la vie politique y reste largement fermée à la participation des étrangers. Les étrangers hautement qualifiés seront la cible principale. V. supra note 13. C’est aussi le cas de l’Assemblée représentative des citoyens étrangers de la municipalité de Kawasaki (ARCE) créée en 1996, l’un des premiers conseils consultatifs des résidents étrangers au Japon, mais surtout le seul établi par une ordonnance locale. 18L’éducation des enfants est également une préoccupation de premier ordre pour les résidents étrangers. Les représentants doivent incarner l’ensemble des résidents de la ville de Kawasaki, et non pas leur pays d’origine ou leur origine ethnique. Le ministère japonais de la Justice a communiqué les chiffres de l'immigration au Japon. 11Le choix de cette appellation d’“Assemblée représentative des citoyens étrangers” suggère d’emblée qu’il s’agit d’un système palliant le fait que les étrangers n’ont pas le droit de vote. Dans la tête des japonais 2020 c’est année blanche pour le gvt japonais et ils rattrapent le coût avec la campagne go to travel pour le tourisme intérieur. Mais la situation évolue au niveau local. Tokyo 2020 : politique antitabac très stricte pour les JO, Né à 268 grammes à Tokyo, le bébé rentre chez lui en bonne santé, Tiphaine Véron : toujours zéro trace de la Française disparue au Japon. Puisqu’il dépend aussi bien des goûts de chacun que des lieux où on se restaure, le budget nourriture est assez difficile à estimer. Il existe des milliers de cas d’étrangers vivant au Japon avec des conditions de vie qui leurs conviennent au mieux et qui sont totalement épanouis par ici. ), Gaikokujin shimin to seiji-sanka (Les Citoyens étrangers et la Participation politique), Tokyo, Yûshindô, 2000, p. 45. Au Japon, il faudra faire preuve d’une extrême politesse et vous retenir, quitte à simuler une overdose de cocaïne, jusqu’à un endroit approprié et discret. 4 Selon le ministère des Affaires intérieures et des Communications, “la coexistence multiculturelle au niveau local” se définit comme les circonstances dans lesquelles “les peuples de différentes nationalités et origines ethniques vivent ensemble en tant que membres de communautés locales, en respectant leurs différences culturelles et en s’efforçant d’y établir de bonnes relations” (MAIC, ibid., p. 5). Le rapport ne fournit aucune donnée concernant la France. J’ai dû rester dans l’attente pendant une année entière ainsi que renoncer à des opportunités d’emploi aux Etats-Unis car je pensais n’être au Japon qu’entre juin et juillet de 2020. Par 4Alors qu’une telle participation nécessite l’attribution du droit de vote aux étrangers, ce dernier n’est reconnu ni au niveau local, ni au niveau national. Sans ceux-là, a fortiori au Japon du point de vue des … *Les données personnelles ne seront pas conservées ni utilisées sur le site et à des fins commerciales. Comment les expatriés se feront vacciner contre la Covid-19 ? Le nombre des résidents étrangers au Japon n'est pas le seul à augmenter. Il déclara lors de l’assemblée municipale de mars 1994 : “Nous demandons au gouvernement d’accorder le droit de vote aux élections locales aux citoyens étrangers (…). Un 外国人 gaikokujin (souvent contracté en 外人 gaijin) est littéralement et avant tout une "personne de l'extérieur". 14, 2002, pp. Kawasaki est une ville portuaire située dans la zone industrielle entre Tokyo et Yokohama. LA VIE AU JAPON SIMPLIFIÉE APPARTEMENT AU JAPON, VIE QUOTIDIENNE... NOS SERVICES GAISAPP VOUS ASSISTE À TOUT MOMENT DANS VOTRE VIE AU JAPON ! 23La location d’un appartement au Japon requiert généralement le soutien d’un garant, le plus souvent un parent ou une connaissance proche. Durant ces seize années d’expérience, les résidents étrangers de Kawasaki ont pu exprimer leurs opinions concernant les politiques locales et la municipalité a pris l’habitude de les prendre en compte. Cependant, le gouvernement japonais ne s’intéressait alors aux étrangers qu’en termes de politique du travail et de gestion de leur séjour. Ou encore, on pourrait imaginer un moyen qui permette aux représentants d’évaluer eux-mêmes l’état d’avancement des mesures résultant des précédentes recommandations. Bureau de vote de Tokyo : les résultats aux élections européennes, 2019 : dates de floraison des sakura, les cerisiers du Japon. La civilisation japonaise n'est semblable à aucune autre, et c'est donc tout naturellement que de plus en plus d'étudiants rêvent d'aller vivre là-bas dans le cadre de leur études. Cette limite n’a toujours pas été abrogée malgré la proposition des représentants en 1999-2000 d’une “abolition totale de la clause de nationalité” afin de permettre la promotion professionnelle des étrangers à des postes de direction. Depuis seize ans, la ville de Kawasaki, située entre Tokyo et Yokohama, a mis en place un organisme consultatif destiné aux résidents étrangers. Grâce à cet effort de traduction, les représentants ont instauré le multilinguisme à Kawasaki. La ville de Kawasaki commença à envisager le développement de ces mesures dès 1989. Si vous êtes adepte de la cuisine locale, vous trouvez certainement de … En réalité, bien avant la mise en place de l’ARCE, la clause de nationalité pour l’entrée dans les logements sociaux avait été supprimée et les résidents étrangers ont réussi à bénéficier de l’allocation municipale pour enfant, réservée auparavant aux Japonais. La pandémie de COVID-19 aura fait beaucoup de mal à l'industrie du tourisme, en particulier au Japon. Récapitulatif du budget étudiant au Japon. 2020 c’est mort pour les étrangers ils recouvrent à peine pour les … Mais la qualité de l'enseignement dans ces endroits est médiocre par rapport à celle des universités étrangères. La loi électorale définit les règles des élections législatives et sénatoriales, ainsi que celles des élections des assemblées départementales et municipales, du maire et du gouverneur du département, toutefois, les collectivités locales peuvent librement se doter de systèmes électoraux propres tel que le référendum local21. Premièrement, la municipalité ayant rassemblé sous la forme d’un fascicule l’ensemble des propositions et des réponses politiques faites au cours des seize années d’activité, il faudrait que ce document soit traduit en plusieurs langues. Suite à la mise en place de l’ARCE en mai 1996, la ville de Kawasaki examina la description et le contenu des postes et jugea que, à l’exception du métier de pompier, aucun emploi n’était concerné par “l’exercice du pouvoir public” ou “la participation à la construction nationale”, supprimant alors la clause de nationalité. La plupart des résidents, dont les étrangers éligibles comme représentants, n’ont pas de connaissances préalables sur les propositions précédentes, ni même sur les efforts déployés par la municipalité, et il est à présent rare que, au cours des deux années ou des 16 sessions de délibérations de l’Assemblée, des propositions inédites soient faites. Et là, les tarifs s'approchent de ceux de Paris pour la plupart des dépenses courantes. Ils ont donc soumis de nouvelles propositions en vue de résoudre le problème. C’est ce troisième pilier censé favoriser “la participation politique des résidents étrangers et la création de mécanismes permettant, grâce à des mesures prises au niveau des collectivités locales, de refléter leur opinion5” qui encouragea les collectivités locales à mettre en place un dispositif autorisant la participation des résidents étrangers à la vie publique. 9Vers la fin des années 1980, l’arrivée de nouvelles vagues de migrants à Kawasaki a rendu nécessaire la mise en place de mesures à l’attention non plus seulement des étrangers oldcomers mais aussi des newcomers11. (http://www.city.kawasaki.jp/25/25zinken/home/gaikoku/kaigi/index.html). Dès la première année d’existence de l’ARCE, en 1996-1997, fut proposée “la mise en place de points d’informations pour les étrangers”. Aujourd’hui, le “plan d’évacuation d’urgence” est disponible en 7 langues, et il est désormais possible de trouver sur le site Internet de la ville de Kawasaki la liste des services médicaux où exercent des médecins parlant des langues étrangères. Il faut peu de temps pour comprendre combien est complexe et incertaine la situation des étrangers au Japon. Les élèves étrangers dont le niveau de japonais est insuffisant bénéficient pendant six mois de la présence deux fois par semaine d’enseignants de japonais qui parlent leur langue maternelle : ils peuvent ainsi mieux les aider dans leur apprentissage du japonais et leur apportent un soutien psychologique. Si le Japon contemporain est bien une société multiculturelle, la vie politique y reste largement fermée à la participation des étrangers. Il me semble ainsi important de présenter au lecteur français ce système de représentation des étrangers au niveau local, en tant qu’expérience pionnière au Japon, ainsi que ses résultats9. 25L’ARCE exige aussi, en tant que “système de substitution au droit de vote des étrangers”, l’institution du droit de vote des étrangers aux élections locales, droit qui ne peut être obtenu sans faire l’objet d’une loi adoptée par la Diète. Le Parlement a ainsi approuvé, fin 2018, la création d'un nouveau système de visa afin de permettre au Japon de répondre, au mieux, à la pénurie de main-d'œuvre dans certaines entreprises. Au début des années 90, l’Archipel recense 300.000 étrangers en situation irrégulière. 3 Travailler au Japon I. INFORMATIONS GENERALES A SAVOIR 1/ Les principaux chiffres sur le marché de l’emploi au Japon Le marché de l¶emploi japonais se caractérise par : - un vieillissement général de la population: 127 millions hab. En 1993, un sondage d’opinion effectué auprès des étrangers de la ville confirma au maire de Kawasaki, Kiyoshi Takahashi, la ferme volonté de participation politique de ses résidents étrangers. Professeur de science politique, université Komazawa de Tokyo. Mais la situation évolue au niveau local. Les brochures existent aujourd’hui en version papier mais sont aussi disponibles sur le site Internet de la ville en huit langues : japonais avec transcription phonétique, chinois, coréen, anglais, espagnol, portugais, tagalog et russe. (2017) 80 millions hab. Quelques points de comparaison. Nos services sont vastes : aide au logement, support pour les démarches administratives, conseils de vie, assistance juridique, traduction, etc. 35L’Assemblée fait face aujourd’hui à de sérieux problèmes et plusieurs mesures pourraient être prises afin d’assurer son avenir. Par définition, on n’y rencontrera que des étudiants étrangers, principalement chinois. 2Le Japon s’est transformé en un véritable pays d’immigration suite à la réforme législative de 1989 qui permit l’ouverture des frontières aux nikkeijin (descendants de Japonais1). En vertu des mesures actuelles visant à prévenir la propagation du coronavirus, les voyageurs doivent passer quatorze jours en auto-isolement lorsqu’ils entrent au Japon. Cela permettrait aussi de motiver plus facilement de nouveaux candidats. 7L’objectif de cette assemblée n’est pas seulement de permettre la mise en place des mesures à l’attention des étrangers, mais aussi de compenser le fait qu’ils n’aient pas le droit de vote au niveau local.